Consultez dès maintenant...

"Cogestion de la Réserve de Biosphère de la Pendjari"

Approche concertée pour la conservation de la biodiversité et le développement économique local. (M. KIANSI Yantibossi)

Consultez dès maintenant...

"Gestion de la Réserve de Biosphère de la Pendjari : modes de gestion et proposition d’un modèle conceptuel de durabilité." (M. TIOMOKO Djafarou)


26 novembre 2016 - Le Gouvernement du Bénin envisage de laisser la gestion de la Réserve de Biosphère de la Pendjari dans les mains de African Parks

Réponse des « Amis de la Pendjari » au questionnaire de la rédaction de www.229culture.info 

 

1 / 2 - Comment appréciez-vous l'idée d'une privatisation du parc de la Pendjari? Quelle conséquence la privatisation peut avoir sur l'avenir de la réserve?

d'Entrée, confier la gestion de la Pendjari à African Parcs n’est pas une privatisation. Normalement, on privatise des affaires potentiellement rentables. La Réserve de la Pendjari peut – même avec les appuis et subventions - juste prétendre à une couverture des coûts mais jamais à un bénéfice pécuniaire. La conséquence de cette mise en location-gérance sur l’avenir de la réserve dépend 

fortement de la mise en œuvre du projet et de l’implication effective de toutes les parties prenantes, surtout des populations riveraines. Le public a lamentablement échoué dans la conduite de la 

cogestion. Si on veut sauver les ressources naturelles, il faut une réforme profonde du secteur. Bien fait, la mise en location gérance du Parc Pendjari peut améliorer considérablement sa gestion et 

redonner espoir à cette réserve. De ce point de vue, nous apprécions hautement cette idée.

 

3- Que deviendrait le Cenagref?

Notre intérêt est la préservation effective et donc la pérennité de la Réserve de la Pendjari ainsi que d'autres réserves du Bénin. Si les structures responsables présentes n'y arrivent pas, il faut les 

remplacer par des meilleures. De notre avis, le CENAGREF a perdu toute crédibilité en soutenant un système d’exploitation véreux. S’il n’aura pas organisé la mafia locale, il a au moins tout fait pour 

couvrir des méfaits et des criminels. En outre, il n’a plus un profil d’agence public indépendant avec une identité autre que celle du service des Eaux et Forêts. Nous ne voyons donc plus sa raison d’être dans sa forme actuelle. Même la dissolution et le désarmement des eaux et forêts ne devrait pas être 

un tabou.

 

4- Est-on obligé de privatiser le Parc pour le rendre plus attractif?

Dans les conditions actuelles, on est obligé de décharger le CENAGREF et les Eaux et Forêts. Le défi est d’abord d’arrêter le saignement des ressources naturelles du pays par les services forestiers et de renforcer le rôle des communautés locales dans la gestion. Pour améliorer d’avantage l’attractivité touristique, il faut des investissements dans l’infrastructure du Parc.

 

5- Le système de cogestion mis en place ne devrait-il pas permettre de mieux gérer le parc?

Le système de cogestion mis en place entre les structures étatiques (CENAGREF) et les structures des populations riveraines (AVIGREF) devait permettre de bien gérer le parc, mais il faut le respect de 

tous les principes (surtout concertation étroite entre le CENAGREF et les AVIGREF sur les décisions à prendre; surveillance conjointe de la réserve impliquant des agents d’Etat et des villageois; accès aux 

ressources; partage des recettes). Prenant l'exemple de la surveillance conjointe, le CENAGREF est retourné à la surveillance par les militaires et les forestiers.

 

6-Connaissez-vous African Parks? Si oui est-ce un opérateur digne de confiance?

African Parks dispose d’expériences profondes de gestion dans une dizaine de parcs nationaux d’Afrique. Les parcs de Zakouma (Tchad) et Odzala-Kokoua (Congo), par exemple, étaient sur le point 

de disparaître du fait du grand braconnage. Actuellement, une renaissance de ces parcs est visible. 

On peut donc faire principalement confiance à un tel opérateur qui a fait ses preuves ailleurs. 

Cependant, il faut adapter la gestion au contexte de la Pendjari avec ses acquis récents et prévoir dans le contrat de mise en location gérance une gouvernance qui implique toutes les parties 

prenantes, notamment les communautés locales.

 

7- Quelles suggestions au gouvernement béninois?

Déjà en 2012, nous avons réclamé un suivi indépendant et régulier pour mesurer l'effectivité de la gestion des aires protégées. Si le système de gestion en place n'est pas effectif, il faut le réformer 

avant de perdre la totalité des ressources. Nous suggérons donc au gouvernement béninois de continuer le projet de mise en gérance location de la Réserve de la Pendjari en forme de projet 

pilote. En cas de succès, il faut penser à étendre ce système aux autres réserve du pays sans céder aux pressions des nostalgiques qui vivent de la prédation des parcs.

Août 2016 : M. Yantibossi Kiansi nommé Directeur de Cabinet au Ministère de la Culture. Nos sincères félicitations!

"Les directeurs des parcs de la Pendjari et du W, ainsi que la directrice générale du CENAGREF ont été relevés de leurs fonctions. Leur incompétence et leur mauvaise foi ont enfin été reconnues officiellement.

 

Merci à Monsieur José Didier Tonato, ministre du cadre de vie et du développement durable, pour avoir pris cette décision tant attendue!

 

Nous ne pouvons qu'applaudir cette décision du ministre. Nous souhaitons avoir désormais à la tête de ces structures de véritables hommes et femmes de terrain pour s'occuper réellement de la gestion de ces derniers refuges des animaux sauvages. En plus, un état des lieux devra être fait afin que ceux qui ont négligé les parcs en faveur des braconniers et des exploitants forestiers qui ne se sont jamais inquiétés dans leur sale besogne dans la Réserve de Biosphère de la Pendjari répondent devant les juridictions compétentes."

20 juillet 2016 : Nomination du Lieutenant-colonel Kuassi Robert Noudehou comme nouveau Directeur Général du CENAGREF

24 mai 2016 : Le Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable, du nouveau gouvernement de Patrice Talon, prend ses responsabilités

7 avril 2016 : Bienvenue à M. José Didier TONATO, Ministre du Cadre de vie et du Développement durable, chargé de l'Environnement, de l'Habitat et de l'Urbanisme.

12 février 2016 : Un Mémorandum d'entente signé par les protagonistes (U-AVIGREF - CENAGREF - Mairies de Matéri et de Tanguiéta)

Fin de la crise au sein de l'Union des AVIGREF-Pendjari
Crise au sein de l’U-Avigref.pdf
Document Adobe Acrobat 326.9 KB
Mémorandum D'Entente entre les Communes Tanguiéta et Matéri et les AVIGREF-Pendjari
Mémorandum Communes Pendjari & Avigref.p
Document Adobe Acrobat 2.5 MB

8 février 2016 : Exploitation forestière illicite DANS la Réserve de Biosphère de la Pendjari! (au long de la piste vers Konkombri). Que fait la DPNP ?

Du 29 au 30 Octobre 2015, les staffs techniques de la Direction du Parc National de la Pendjari, de l’Union des Associations Villageoises de Gestion des Réserves de Faune, de l’Association pour le Développement Touristique de la Pendjari et du ProAgri-Pendjari se sont retrouvés en atelier pour élaborer le plan de travail annuel 2016 de la Réserve de Biosphère de la Pendjari.

31 août 2015 : Les CPL (AVIGREF) arrêtent un braconnier en plein cœur de la Réserve de Biosphère de la Pendjari, en possession de deux pointes, de la viande d'un éléphant et de deux bubales.

19 juin 2015 : Remaniement ministériel

Nomination d'un nouveau Ministre de l'Environnement chargé de la gestion du changement climatique, du reboisement et de la protection des ressources naturelles et forestières : Théophile Chabi Worou (ancien directeur de cabinet au Ministère de l'Environnement).

7 juin 2015 : Photo-reportage des infractions multiples dans la Réserve de Biosphère de la Pendjari, constatées par l'U-AVIGREF-Pendjari 

État des lieux de la Réserve de Biosphère de la Pendjari entre février et mai 2015
Etat RBP-2015_AVIGREF.pdf
Document Adobe Acrobat 4.3 MB

06.04.2015 - Le Président de l'Union AVIGREF-Pendjari adresse une lettre ouverte au Ministre de l'Environnement.

06.04.2015 - Lettre ouverte AVIGREF.pdf
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

27 mars 2015 : Le Ministre de l’Environnement, Raphaël Edou, a fait le déplacement sur Natitingou et a tenu une séance de travail – la deuxième depuis deux mois - avec les différents acteurs en présence des autorités administratives et locales.

3 mars 2015 : Journée Mondiale de la Vie sauvage

17 février 2015 : Remise officiel du Prix Equateur par le représentant du PNUD au Secrétaire Exécutif de l'U-AVIGREF-Pendjari à Cotonou.

31  janvier 2015 : Rencontre avec le Ministre, le Préfet de l'Atacora-Donga, les AVIGREF, le CENAGREF, les Maires de Tanguiéta et de Matéri et les projets d’appui du CENAGREF.

17 janvier 2015 : Quatorzième Assemblée Générale des AVIGREF-Pendjari

La 14ième Assemblée Générale de l’U-AVIGREF s’est tenue à Tanguiéta en présence entre autres d’un conseiller technique de la GIZ. Pour l’axe Tanguiéta-Batia seulement 6 des 15 AVIGREF étaient présent.

Courrier du 31 décembre 2014 au Maire de Tanguiéta
Courrier U-AVIGREF au Maire Tanguieta 31
Document Adobe Acrobat 270.2 KB

8 janvier 2015 : Interview de l'UICN du Secrétaire Exécutif de l'U-AVIGREF-Pendjari

08.01.2015 - UICN Interview avec Kiansi
Document Adobe Acrobat 122.1 KB

Et on est reparti !

Cadeaux empoisonnés des maires de Matéri et de Tanguiéta pour bien commencer 2015

La crise autour de la Réserve de Biosphère de la Pendjari continue. Les maires de Tanguiéta et Matéri ont pris des arrêtés communaux suspendant les activités des AVIGREF et de l'U-AVIGREF sur l'étendue de leurs communes respectives.

Pourtant le Comité Technique de Suivi (CTS) du Projet d’Appui aux Parcs de l’Entente (PAPE) dans sa réunion du 25 au 27 mars 2013, dans ses recommandations concernant la gestion était claire... Suivre l'exemple de gestion du Parc Pendjari pour une meilleure gestion!

"Premier conseil ministériel du Programme d’Appui aux Parcs de l’Entente (PAPE) qui s’est tenu le jeudi 28 mars 2013 à l’Hôtel Azalaï de Cotonou. Réunion consacrée à l’examen et à la validation des rapports des experts pour une meilleure conservation de ces espaces naturels partagés par le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et le Togo. Le Coordonnateur Résident / Représentant Résident du PNUD Togo et les collègues du corps diplomatique et leurs adjoints du Burkina et du Niger étaient de la partie.

 

Les parcs nationaux du W, d’Arly, de la Pendjari et d’Oti-Keran-Mandouri regroupés sous l’appellation WAPO, forment un complexe de biodiversité unique dont la conservation requiert la conjugaison des efforts des pays concernés mais aussi de la communauté internationale tel que le PNUD qui œuvre pour le développement durable. La rencontre de Cotonou a réuni dans cette optique, les experts de l'UE et de l'UEMOA, les ministres en charge de l’environnement du Bénin, du Burkina et du Togo et le représentant de leur homologue du Niger.

 

Cette rencontre a permis aux participants d’examiner les rapports soumis à leur appréciation et de formuler des recommandations dont notamment :

Le renforcement de la collaboration régionale autour des parcs du complexe WAPO;

L'accompagnement des efforts des PTFs par la volonté politique des gouvernements;

Suivre l’exemple de gestion du parc Pendjari du Bénin pour une meilleure gestion au niveau des parcs W, Arly, et Oti-kéran-Mandouri;

La signature d'un accord quadripartite de protection de l’air WAPO entre les pays qui le partagent;

La bonne gestion des parcs du W, Arly et Oti-Kéran-Mandouri sur la base de l'exemple de la gestion de la Pendjari.

 

Le ministre béninois de l’Environnement qui présidait le conseil des Ministre, a loué les efforts du Programme des Nations Unies pour le développement et a pris l’engagement de faire intégrer dans les meilleurs délais toutes les recommandations des experts dans la politique de développement durable du Bénin.3

Cet exemple de gestion du parc Pendjari parle bien de la cogestion entre la DPNP et les AVIGREF et leurs Union.

Vous pouvez réagir ici!

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Plate-forme Transhumance Transfrontalière Benin - Burkina Faso